Maladie de parkinson en Bretagne : traitement et informations | Association Neuro Bretagne

Espace professionnel
Qui sommes-nous ? Nos actions

SKY (APOPHARMA)

Étude sur plusieurs dosages de l'efficacité, l'innocuité et la pharmacocinétique des comprimés à libération retardée de défériprone chez des patients atteints
de la maladie de Parkinson

 

 

Etude de phase 2, multicentrique, randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo, sur différents dosages.

 

Durée de participation du patient: environ 11 mois

 

La défériprone est un chélateur de fer. Il y a un grand nombre de preuves qui montrent que les chélateurs de fer améliorent grandement la survie des neurones dans des modèles cellulaires et murins de la Maladie de Parkinson.

En effet, le stress oxydant, considéré comme l’un des principaux mécanismes impliqués dans la mort cellulaire, est exacerbé par le fer libre.

Il semble que la DFP puisse avoir à la fois un potentiel « disease-modifying » mais aussi un potentiel symptomatique.

 

 

CRITERES D'INCLUSION

 

  •  Homme ou femme âgé de ≥ 18 à < 80 ans
  •  Pesant entre ≥ 60 kg et ≤ 100 kg
  •  Maladie de Parkinson diagnostiquée d'après les critères de l’UKPDSBB et attestée par la présence d'au moins deux des trois signes cardinaux de la maladie (tremblement au repos, bradykinésie et rigidité).
  •  À un stade précoce de la maladie, sans fluctuation motrice ni dyskénie induite par la L-dopa
  •  Avoir pris une dose stable de l'un des traitements suivants pendant les trois mois précédant la visite de sélection, à une dose quotidienne d'équivalent L-dopa ne dépassant pas 600 mg

 

 

CRITERES DE NON INCLUSION

 

  • Diagnostic de la maladie de Parkinson posé plus de 3 ans avant la visite de sélection
  • Stade ≥ 3 de l'échelle Hoehn et Yahr 

 

 

 

Les actions de la plateforme Oniric
Formations Actualités Essais cliniques
Les associations Adhérer au réseau Newsletter Nous contacter

Un programme porté par l’Association Neuro Bretagne

Newsletter

Vous êtes :