Maladie de parkinson en Bretagne : traitement et informations | Association Neuro Bretagne

Espace professionnel
Qui sommes-nous ? Nos actions

LIXIPARK

 

Essai de preuve du lixisenatide chez des patients en début de maladie de Parkinson

 

 

Cette étude repose sur le potentiel effet neuroprotecteur des agonistes du récepteur GLP-1 (glucagon like peptide), déjà approuvés dans le traitement de diabète de type II. 

 

- essai de phase 2 multicentrique (20 centres), randomisé, contrôlé, en double aveugle et groupes parallèles 

- lixisenatide versus placebo 

- durée de participation du patient: 12 mois, 9 visites 

 

Objectif: Evaluer l'effet du lixisenatide, versus placebo, administré en plus du traitement antiparkinsonien habituel, sur la progression du handicap moteur de patients en début de maladie de Parkinson, afin d'estimer son potentiel " disease modifying"

 

 

CRITERES D'INCLUSION

 

 

- maladie de Parkinson selon les critères de l'UKPDSBB

- stade Hoehn et Yahr < 3 en On

- patients de 40 à 75 ans

- à moins de 3 ans du diagnostic (pas de dyskinésies ni de fluctuations motrices)

- traitement dopaminergique optimisé, stable 1 mois avant la première évaluation et présumé stable pendant au moins les 6 premiers mois de l'étude

- patient ou aidant pouvant s'administrer les injections de lixisenatide

 

 

CRITERES DE NON INCLUSION

 

- IMC < 18, 5

- diabète (type 1 ou 2)

 

 

Les actions de la plateforme Oniric
Formations Actualités Essais cliniques
Les associations Adhérer au réseau Newsletter Nous contacter

Un programme porté par l’Association Neuro Bretagne

Newsletter

Vous êtes :