Maladie de la mémoire en Bretagne : traitement et informations | Association Neuro Bretagne

Espace professionnel
Qui sommes-nous ? Nos actions

Les lieux d'hospitalisation

Les unités cognitivo-comportementales (UCC)

L’unité cognitivo-comportementale est une unité à visée cognitivo-comportementale, accueillant en général 12 patients atteints d’une maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée et présentant des troubles du comportement aigus.

L’objectif de l’UCC est de prendre en charge de façon individualisée ces troubles du comportement, d’apporter un cadre sécurisant afin de permettre un répit à l’aidant principal et rendre possible un retour du patient à son domicile ou dans sa structure d’accueil.

Différentes activités de réadaptation cognitive sont proposées au patient pendant le séjour : repas thérapeutiques, guidance dans les actes de la vie quotidienne (toilette, habillage, participation au dressage de la table...), chant, soins d’esthétiques et relaxants, travaux manuels...

Les familles et notamment l’aidant principal sont rencontrées au cours de ce séjour afin de discuter du projet de vie et de leur apporter un soutien psychologique.

 

Enquête nationale sur l’accueil des patients jeunes en UCC

 

Les UCC en Bretagne : Il existe 3 UCC en Bretagne. Il n'existe pas d'UCC actuellement en Ille et Vilaine.

  • Dinan : Centre hospitalier de Dinan, 76 Rue Châteaubriand, 22100 Dinan
  • Lorient : Centre hospitalier de Bretagne Sud, 5 avenue de Choiseul, 56322 Lorient
  • Bénodet : Clinique Les Glénan, Chemin de Ker Salé, 29950 Bénodet
  • Rennes : Une nouvelle unité dédiée aux malades d’Alzheimer et apparentés à la TAUVRAIS (Décembre 2017)

A compter du 11 décembre 2017, les patients atteints d’une maladie d’Alzheimer ou d’une démence apparentée et présentant des troubles du comportement aigus bénéficieront d’un accueil spécifique au sein de l’unité cognitivo-comportementale (UCC) basé sur le site de la TAUVRAIS. Dans l’évolution de la maladie d’Alzheimer, peuvent survenir des périodes de crise, d’origine plurifactorielle, qui se traduisent très souvent par l’apparition ou l’exacerbation de troubles du comportement. Ces troubles, appelés symptômes psycho-comportementaux des démences, mettent en difficulté les aidants, les médecins généralistes, les équipes de soins à domicile et les professionnels des EHPAD. Dans ces situations, le recours à l’hospitalisation peut être nécessaire, voir s’avère bien souvent la seule réponse : L’unité cognitivo-comportementale (UCC) répond à ce besoin. Cette unité de soins de suite et de réadaptation à visée cognitivo-comportementale accueillera des patients atteints d’une maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, présentant des troubles du comportement aigus.

Petite unité spécialisée intégrée au service de SSR gériatrie dans le cadre de la TAUVRAIS, l’UCC du CHU de Rennes conduira une démarche diagnostique et thérapeutique, de préférence non médicamenteuse, afin de permettre un répit à l’aidant principal et rendre possible le retour du patient à son domicile ou dans sa structure d’accueil. L’accompagnement thérapeutique sera pratiqué par une équipe pluridisciplinaire (médecins, psychologues, ergothérapeutes, psychomotriciens, IDE, assistants de soins en gérontologie) renforcée et formée spécifiquement afin de privilégier le soin relationnel. Les thérapies non médicamenteuses se feront par le biais d’activités individuelles et/ou collectives, structurées et personnalisées, afin de préserver les capacités de la personne, de maintenir le lien social et de limiter les troubles du comportement.

D’une capacité de 10 lits répartis en chambres individuelles, l’UCC accueillera des patients adultes de tout âge encore valides sur le plan locomoteur et présentant des troubles du comportement, sur une durée cible moyenne de 30 jours. Les patients y bénéficieront d’un environnement limitant les perturbations extérieures, tout en offrant la possibilité de déambulation. Lieu de vie thérapeutique avec cuisine aménagée et sécurisée pour la réalisation d’ateliers de préparation culinaire, salle de détente dédiée aux patients nécessitant un accompagnement personnalisé, espace de vie pour les patients dont l’état s’est stabilisé, mais aussi jardins thérapeutiques… seront autant de sources de stimulation adaptées aux besoins de chaque personne.

Les unités de psychiatrie

Certaines unités d'hospitalisation de psychiatrie peuvent accueillier des patients jeunes souffrant d'une pathologie neurodégénérative et présentant des troubles du comportement. Néanmoins, cette offre va dépendre des ressources et des compétences du territoire.

Les établissements d'accueil

Lien : annuaire des structures d'accueil en Bretagne  

Les accueils de jour

Quelques accueils de jour organisent des journées dédiées au sujet jeune.

En Ille et Vilaine :

  • L’accueil de jour La Passerelle couplée à l’EHPAD Lucien Schroeder à Rennes organise une fois par semaine une journée dédidée aux patients jeunes (reportage sur France 3)
  • L'accueil de Jour la Grange couplée à la résidence de la Budorais ouvre en automne 2016 une journée dédiée au sujet jeune.

Les EHPAD

Pour les personnes de plus de 60 ans

Le prix de journée en établissement comporte 3 parties financées différemment :

  • Le forfait soins est pris en charge par la caisse d’assurance maladie du patient.
  • Le forfait journalier d’hébergement est à la charge de la personne hébergée (en cas d’insuffisance de revenus, l’Aide Sociale départementale peut être demandée au titre du Handicap pour les personnes de moins de 60 ans. Sans condition d’âge, mais selon des conditions de ressources, le patient peut bénéficier de l’Allocation Logement versée par la Caisse d’Allocation Familiale)
  • Le forfait dépendance (selon le degré d’autonomie de son bénéficiaire en fonction duquel ce dernier est classé dans un «GIR» – Groupe Iso Ressources) est à la charge du résidant.

Pour les personnes de moins de 60 ans

L'EHPAD étant une structure normalement réservée aux personnes de plus de 60 ans, un patient jeune peut y entrer sous couvert d’une dérogation d’âge délivrée par le Conseil Général du département du domicile de la personne. Si la maison de retraite choisie se trouve dans un autre département, la personne devra également obtenir une dérogation d’âge du Conseil général du département d’accueil :

L’Aide Sociale pour hébergement peut être demandée auprès du Centre Communal d’Action Social (CCAS). Seules les ressources du demandeur seront prises en compte à hauteur de 90% et il lui sera reversé 10%. Il n’y aura pas d’obligation alimentaire pour les descendants et ascendants. Il y aura une obligation alimentaire pour les conjoints mariés uniquement. Il n’y aura pas non plus de récupération sur succession, ni prise d’hypothèque sur les biens immobiliers. L’établissement d’accueil devra être agrée par l’aide sociale, cependant une demande d’agrément pour la personne pourra être faite même dans les établissements privés. Elle cessera à son départ.

Ces conditions sont maintenues au-delà de 60 ans. L’Allocation Logement (à caractère social) peut être versée par la Caisse d’Allocation Familiale, au malade hébergé en EHPAD, sous conditions de ressources. Cette prestation est destinée à compenser les charges de loyer et peut aussi être accordée aux personnes résidant dans une maison de retraite ou dans un foyer logement.

Les Unités d’Hébergement Renforcées (UHR)

Ce sont des unités de vie en EHPAD ou en Unité hospitalière de longue durée, de 12 à 14 résidents, destinées à accueillir des personnes atteintes de maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées ayant des troubles du comportement sévères.

Ces unités permettent d’accueillir les personnes malades pendant le temps de la crise comportementale (6 à 18 mois) puis de les réorienter sur des unités plus classiques d’EHPAD. Dans certains départements, une dérogation d’âge est, nécessaire pour entrer dans cette structure avant 60 ans, il est important de se rapprocher des services du conseil général pour connaître le positionnement départemental.

 

Les UHR en Bretagne :

Les Unités de Soins de Longue Durée (USLD) à l’hôpital

Ce sont des unités d’hébergement destinées à accueillir des personnes demandant d’importants soins techniques infirmiers. Il faut se rapprocher du conseil général pour connaître les règles départementales en matière d’hébergement des malades de moins de 60 ans. De la même façon que les EHPAD, le paiement du forfait hébergement peut être pris en charge en partie par l’aide sociale à l’hébergement si les ressources sont insuffisantes.

 

Les USLD en Bretagne :

  • Côtes d'Armor :

EHPAD et USLD Résidence Paul Le Flem, CH de Tréguier, 22220 Tréguier

EHPAD Les Malorines et USLD, CH René Pléven, CHT Rance Emeraude, 22100 Dinan

USLD Résidence Ty Tud Koz, CH Max Querrien, 22500 Paimpol

  • Finistère :

EHPAD le Bois-Joly, CH de Quimperlé, 29300 Quimperlé

Résidences les Brisants, Les Embruns et Avel-Ar-Mor, Hôpital le Porzou, CHI de Cornouaille, 29187 Concarneau

Résidence Belizal, CH des pays de Morlaix, 29672 Morlaix CEDEX

EHPAD Long séjour Ker radeneg, Hôpital Laennec, CHI de Cornouaille, 29000 Quimper

EHPAD Long séjour Ti Glazic, Hôpital Laennec, CHI de Cornouaille, 29000 Quimper

EHPAD Long séjour Ti Creac’h, Hôpital Laennec, CHI de Cornouaille, 29000 Quimper

EHPAD et USLD de l’Hôtel Dieu, 29120 Pont L’Abbé

EHPAD et USLD Résidence Tréouguy, EPSM Etienne Gourmelen, 29120 Pont L’Abbé 

  • Ille et Vilaine :

Maison de Retraite de la Fontaine Costard, Hôpital Docteur de Tersannes, 35290 Saint-Meen-Le-Grand

Résidence Les Mariniers, CH de Redon, 35603 Redon

EHPAD et USLD Maison de Santé La Gautrays - CH de Vitré, 35506 Vitré CEDEX

EHPAD et USLD Vau Garni, CH de Saint-Malo, CHT Rance Emeraude, 35400 Saint-Malo

USLD La Tauvrais CHU de Rennes, 35033 Rennes Cedex 9

USLD Hôtel Dieu CHU de Rennes, 35064 Rennes CEDEX

USLD Résidence du Tertre de Joué, CH Guillaume Régnier, 35011 - Rennes CEDEX

USLD Résidence René Cassin, CH Guillaume Régnier, 35170 Bruz

USLD Résidence du Prévôt, CH Guillaume Régnier, 35410 Châteaugiron

Maison de Retraite, Hôpital Local de Montfort-sur-Meu, 35160 Montfort-Sur-Meu

Maison de Retraite, Hôpital René Le Hérissé, 35560 Antrain,

Résidence Bel Air et La Catiole, CH de Fougères, 35305 Fougères CEDEX

EHPAD, CH Saint-Joseph, 35270 Combourg

  • Morbihan :

EHPAD Résidence Jeanne de Kervénoaël, CHI Centre Bretagne, 56306 Pontivy CEDEX

EHPAD - Hôpital de Port Louis, Riantec, 56290 Port-Louis

EHPAD - CH Alphonse Guérin, CH2P, 56804, Ploërmel

EHPAD La Vigne et USLD La Saline, Hôpital Local Yves Lanco, 56360 Le Palais

EHPAD et USLD - Hôpital Local de Josselin, CH du Pays de Ploërmel, 56120 Josselin

EHPAD et USLD Résidence Arc-en-Ciel, EPSM Morbihan, 56890 Saint Ave

EHPAD et USLD - Hôpital Local de Malestroit, 56140 Malestroit

EHPAD et USLD Résidence Pratel Izel, Hôpital du Pratel, CHBA, 56400 Auray

USLD - Hôpital de Port Louis, Riantec, 56670 Riantec

EHPAD et USLD - Centre de Gérontologie Clinique Eudo de Kerlivio, CHBS, 56700 Hennebont

USLD Prat Ar Mor, 56600 Lanester

EHPAD et USLD, Centre de Gérontologie Clinique de Kerbernès, CHBS, 56270 Ploemeur

EHPAD Barr Héol, 56580 Brehan

EHPAD et USLD Les Maisons du Lac, CHBA, 56017 Vannes CEDEX

Les MAS-FAM : Maisons d’Accueil Spécialisé (MAS) ou Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM)

Les MAS accueillent des personnes adultes atteintes d’un handicap intellectuel, moteur ou psychique grave, ou lourdement polyhandicapées, n’ayant pu acquérir un minimum d’autonomie. Leur état doit nécessiter en outre le recours à une tierce personne pour les actes de la vie courante, une surveillance médicale et des soins constants.

La demande doit être faite auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

 

Les MAS-FAM en Bretagne :

Les familles d'accueil

Le patient jeune peut être accueilli dans une famille d’accueil. Les familles d’accueil sont un dispositif géré par les Conseils Généraux, plus particulièrement développé en milieu rural. Il faut se rapprocher de son Conseil Général pour en connaître les modalités. Les frais d’accueil en famille peuvent être pris en charge en partie par l’aide sociale.

Les actions de la plateforme Oniric
Formations Actualités Essais cliniques
Les associations Adhérer au réseau Newsletter Nous contacter

Un programme porté par l’Association Neuro Bretagne

Newsletter

Vous êtes :