Maladie de parkinson en Bretagne : traitement et informations | Association Neuro Bretagne

Espace professionnel
Qui sommes-nous ? Nos actions

La pompe à Duodopa

Cette technique consiste à utiliser la lévodopa en suspension dans un gel pour administration intestinale continue via une pompe.

 

Elle s'envisage au stade de fluctuations motrices, quand il y a une bonne réponse à la dopathérapie, quand les associations disponibles d'antiparkinsoniens par voie orale n'ont pas donné de résultat satisfaisant, en cas de contre-indication, d'échec de la pompe à Apomorphine, chez les patients non éligibles à la stimulation cérébrale profonde.

 

Sa mise en route se fait en hospitalisation. Avant la mise en place d'une sonde intestinale permanente, il est possible d'effectuer un test thérapeutique en administrant la Duodopa par une sonde nasojéjunale temporaire.

Si la réponse clinique est positive, pour une administration à long terme, une sonde à demeure est mise en place lors d'une gastrostomie endoscopique percutanée réalisée sous anesthésie générale.

L'administration du gel  de lévodopa se fait alors directement dans le jéjunum à l'aide d'une pompe portable.

 

Il s'agit d'un traitement utilisé le plus souvent en monothérapie. Le traitement dopaminergique initial par voie orale ou par voie sous-cutanée est en effet entièrement converti  en Duodopa.

 

La dose totale quotidienne de Duodopa est composée de 3 paramètres adaptés à chaque patient:

- la dose matinale en bolus: généralement comprise entre 100 et 200 mg de lévodopa

- la dose d'entretien continue: entre 40 et 120 mg par heure de lévodopa, calculée en fonction de la prise quotidienne antérieure de lévodopa.

- la dose supplémentaire en bolus: selon les besoins du patient, variant de 10 à 40 mg.

 

Le maintien d'une dose d'entretien continue durant la nuit est envisageable si nécessaire.

 

Les dimensions de la pompe sont de 19 x 8.5 x 3.4 cm.

Le produit est fourni sous forme de cassettes de 100 ML de gel contenant 2000 mg de lévodopa associés à 500 mg de carbidopa.

 

La duodopa en continu permet de réduire les périodes off aussi bien que les dyskinésies.

 

Parmi les effets indésirables, outre ceux communs à la dopathérapie, les complications liées au matériel sont malheureusement fréquentes: 

- déplacement, occlusion, coudure de la sonde entravant le bon fonctionnement du dispositif.

- infections locales autour de l'orifice de stomie

Des cas de neuropathie sont également décrits, d'origine carentielle, justifiant un dosage régulier de la vitamine B6 et B12.

  

 

 

pompe à Duodopa
Les actions de la plateforme Oniric
Formations Actualités Essais cliniques
Les associations Adhérer au réseau Newsletter Nous contacter

Un programme porté par l’Association Neuro Bretagne

Newsletter

Vous êtes :