Maladie de parkinson en Bretagne : traitement et informations | Association Neuro Bretagne

Espace professionnel
Qui sommes-nous ? Nos actions

IMPULSPARK 

 

 

Démontrer que l’impulsivité est un endophénotype de vulnérabilité inter-individuelle au développement de complications impulsives-compulsives sous traitement substitutif dopaminergique (patients + pairs)

 

 

Etude multicentrique (promoteur=Poitiers)

Durée étude: 24 mois

Durée participation patient: 3 mois

Nombre de patients à inclure: 30 dans chaque groupe

 

Le critère de jugement principal est le score moyen d’impulsivité, mesuré par l’échelle d’impulsivité BIS-11 (Barratt Impulsiveness Scale, version 11) prédit comme supérieur chez les patients avec MP et TCI par rapport à leurs pairs, lui même supérieur aux patients avec MP tardive sans TCI et leurs pairs.

 

 

criteres d'inclusion

 

Groupe maladie de Parkinson précoce et TCI (= trouble du contrôle des impulsions)

 

- MP de forme précoce avec âge de début < 55 ans

- Trouble du contrôle des impulsions (n>1, actuel ou passé, Echelle d’Ardouin)

- Fratrie disponible avec mêmes parents biologiques

- Traitement : agonistes dopaminergiques ou dopathérapie

 

Groupe maladie de Parkinson à début tardif sans TCI

 

- MP forme tardive avec âge de début > 55 ans

- Absence de TCI (passé ou actuel)

- Traitement : agonistes dopaminergiques ou dopathérapie

 

Groupes des pairs

 

- Mêmes parents biologiques que les malades parkinsoniens

- Pas de toxicomanie passée ou en cours

- Pas d’affection neurodégénérative (Pas de MP)

 

 

criteres de non inclusion

 

- Troubles psychotiques ou épisode dépressif sévère

- Pathologie neurologique autre ou traumatisme crânien

- Altération cognitive avec un score de Mattis < 130

- Contre-indication à l’IRM

 

Les actions de la plateforme Oniric
Formations Actualités Essais cliniques
Les associations Adhérer au réseau Newsletter Nous contacter

Un programme porté par l’Association Neuro Bretagne

Newsletter

Vous êtes :